Choisir une date de mariage : 5 points importants à prendre en compte !

Le choix d’une date de mariage est généralement le premier élément de la liste de choses à faire pour les futurs époux. Mais si vous vous demandez comment choisir une date de mariage, ne vous mettez pas la pression. Ce n’est pas parce que vous êtes fiancé que vous devez courir à l’autel. Le choix de la durée de votre engagement et du temps de planification nécessaire vous appartient entièrement. Vous donner au moins six mois vous facilitera la vie, mais il n’y a pas de règles tant que votre date et votre lieu de rendez-vous sont disponibles. Parfois, c’est évident : vous voulez des montagnes enneigées ? L’hiver. Vous voulez échapper au climat hivernal avec vos amis et votre famille ? Choisissez une destination tropicale. Si vous vous mariez dans votre ville natale, vous savez quel moment de l’année vous aimez et quand il fait trop misérable dehors (chaud ou froid) pour que quiconque ait envie de visiter votre ville. Cela dépend totalement de vous. Une fois que vous avez choisi la saison, vous devez être plus précis sur la date. Voici quelques facteurs à prendre en compte pour choisir une date de mariage :.

1. Choisissez une date qui correspond à vous et votre conjoint

Sachez que les comptables ne se marient généralement pas entre le Nouvel An et le mois de mai ; les enseignants ont tendance à se marier en été et les politiciens se marient entre deux campagnes.

2. Choisissez une date en selon la disponibilité de votre famille proche

Bien que vous ne puissiez pas choisir la date de célébration de votre mariage en fonction de l’emploi du temps de tous vos invités, vous devrez cependant tenir compte des obligations professionnelles et personnelles de vos parents et de votre famille proche. N’oubliez pas non plus de vérifiez la disponibilité de vos témoins. Mieux vaut également tenir compte des besoins des organisateurs de votre fête de mariage. Il vous sera d’autant plus facile de dresser la liste de vos invités par la suite.

3. Choisissez une date en fonction de votre budget

Pour une réception de mariage, les coûts varient en fonction des différentes périodes de l’année. A cet effet, la période de mi-décembre à mai est la plus chère des Caraïbes tandis qu’une cérémonie de mariage en saison hivernale dans les grandes stations de ski coûte un franc. Si votre budget est serré, n’allez pas sur la côte atlantique de mai à octobre. Dans certains endroits, se marier un vendredi ou un dimanche peut être moins cher. De plus, prenez en compte les activités que vous souhaitez faire en dehors de la cérémonie et de la réception de mariage : des fêtes de bienvenue ? Un dîner de répétition ? Peut-être un brunch d’adieu ? Vous devez considérer tout cela sur le calendrier et au niveau de votre budget avant de fixer une date et bien comprendre ce que vous vous engagez à faire pour vous et vos invités. C’est donc une piste à explorer.

4. Choisissez une date le plus tôt possible pour organiser les cérémonies civile et religieuse

L’organisation d’un mariage n’étant pas une mince affaire, mieux vaut s’y atteler le plus tôt possible afin de ne pas manquer de temps. Entre le choix de votre robe de mariée, l’organisation de la réception de mariage, la décoration de la salle de réception et de l’église,la constitution de toutes les pièces requises pour vos démarches à la mairie et à l’église, sachez qu’il est important de déterminer à l’avance votre date de mariage. La cérémonie civile par exemple, nécessite la publication des bans. Il s’agit en fait d’annoncer votre union par affichage à la mairie durant dix jours minimum. Dans le cadre de cette publication, la mairie rend public les noms et prénoms des futurs époux, leur date et lieu de naissance, leur domicile, et leurs professions, en vue de permettre à ceux qui connaîtraient un empêchement au mariage, de faire opposition. Pour le mariage civil en France, chacun des deux époux doit fournir un extrait d’acte de naissance de moins de trois mois, une pièce d’identité, un certificat de résidence, une liste de quatre témoins maximum avec leurs coordonnées. D’autres documents sont requis selon la situation familiale de l’un ou des deux époux dans le cas d’un divorce, d’un veuvage, d’un enfant né avant mariage ou d’une union avec un étranger. Il en est de même pour une cérémonie religieuse : la publication des bans se affichée aux portes de l’église une dizaine de jour avant la célébration de votre union religieuse. Pour le dossier à constituer, il y a un extrait d’acte de naissance, un certificat de baptême (démarchez auprès de l’évêque si l’autre conjoint n’en a pas un, dans le cadre d’un mariage catholique), un certificat de dispense dans le cas d’un veuvage, un certificat de mariage civil, un texte de déclaration d’engagement des deux époux pour une vie commune et d’élever leurs futurs enfants dans la foi chrétienne et enfin, les noms et coordonnées des témoins.

5. Déterminez la date de votre mariage avant le premier contact avec un organisateur ou un lieu.

Il est préférable d’avoir deux ou trois choix de dates de mariage en tête si vous voulez vraiment un organisateur ou une salle de réception, une église bien déterminés. Votre premier choix peut déjà être réservé par un autre couple de mariés. Si vous appelez un lieu pour obtenir des informations mais que vous n’avez pas de date de mariage, vous faîtes potentiellement perdre beaucoup de temps à quelqu’un. Dans le cas où vous voulez faire votre célébration de mariage à l’étranger, démarchez auprès de l’ambassade ou le consulat du pays ou de l’état où la cérémonie de mariage aura lieu. Pour la paperasse, la publication des bans se fera soit en France, soit au consulat français à l’étranger. Afin que votre union puisse être présidée par l’officier d’état civil local, procurez-vous un certificat de capacité au mariage dispensé par l’ambassade ou le consulat de France. D’autres pièces peuvent être aussi requises en fonction du pays où se déroulera le mariage. Après leur union à l’étranger, le couple marié devra encore faire des démarches administratives pour faire reconnaître leur mariage en France. Cela est valable pour tous les pays du monde à part l’Algérie, le Maroc et la Tunisie. Pour ces pays, il suffit d’envoyer une demande au service du Bureau des Transcriptions pour le Maghreb. Une fois la transcription terminée, vous aurez un acte de mariage français ainsi qu’un livret de famille. Si vous souhaitez vous marier dans une église en particulier, assurez-vous de fixer la date de votre mariage avec le prêtre de votre paroisse dans les plus brefs délais car certains mariages réservent parfois une année à l’avance.